05.62.28.55.14

MUSQUEE BUTTERNUT - BIO

MUSQUEE BUTTERNUT - BIO

Variété précoce (85 jours) de type moschata, peu coureuse, à fruits en forme de poires de 1,5 à 2,5 kgs (4 à 6 fruits/plante). L'écorce est blanc-crème avec une chair orangée proche du potiron Blue Ballet. Celle-ci est très savouruse, au goût de noix, beurrée et fondante. Cycle de 105 jours. Excellente conservation

Caractéristiques

Nom latin Cucurbita Moschata
Précocité Cycle intermédiaire
Type Musquée
Poids 1 à 2 kg
Couleur extérieure Cuivré
Couleur intérieure Orange
Semis
J F M A M J J A S O N D

Descriptif

Variété précoce (85 jours) de type moschata, peu coureuse, à fruits en forme de poires de 1,5 à 2,5 kgs (4 à 6 fruits/plante). L'écorce est blanc-crème avec une chair orangée proche du potiron Blue Ballet. Celle-ci est très savouruse, au goût de noix, beurrée et fondante. Cycle de 105 jours. Excellente conservation

Culture

On sème les courges au tout début du printemps après les derniers gels d'hiver (idéalement tester le sol avec un testeur de sol car le sol de culture des courges doit être riche, à 20 °C et à un pH d'environ 6.5). Dans les zones à gels tardifs, on sème en godets et on repique les plants en place après les saints de glace avec un espacement de 1 m en tous sens pour les variétés non coureuses. Les variétés coureuses sont quant à elles repiquées tous les 1,20 m avec 2 m entre les rangs. Semer chaque semaine jusqu'au 15 juillet pour avoir une production étalée de la mi-juin à la fin octobre. Pailler le sol autour des cucurbitacées pour conserver l'humidité dans le sol en limitant l'évaporation et offrir un « matelas » sec aux fruits poussant à même le sol. Pour mieux fructifier, les lianes des courges doivent être taillées environ 25 cm après le dernier fruit conservé. Moins on garde de fruit, plus ils seront gros.


Maladies et ravageurs

Ne pas trop arroser le sol et surtout les feuilles pour éviter l’apparition d'oïdium (le goutte à goutte est plus adapté). Il est à noter que les feuilles de la courge musquée sont naturellement marbrées de blanc (qu'on pourrait prendre à tort pour de l'oïdium).

La punaise des citrouilles (ou Corée marginée) peut attaquer les courges. On peut s'en protéger par compagnonnage botanique en plantant près des courges, au choix, un répulsif tel que la menthe, l'herbe à chat (Cataire), des Nasturtium ou des Tagetes (œillet d'Inde et rose d'Inde).


Histoire

Les courges sont originaires d’Amérique Centrale où les fruits et surtout les graines étaient consommés par les Indiens. À l’époque, les courges contenaient très peu de chair et servaient principalement d’ustensile de cuisine, d’instruments de musique et même de gourdes pour le transport des boissons.

Si la courge est originaire d’Amérique, c’est surtout en Europe que l’évolution des formes qu’on connaît aujourd’hui a pris forme. C’est à Cuba en 1492 que Christophe Colomb a découvert les courges et c’est en 1535 que Jacques Cartier les a découverts dans les jardins de certains peuples iroquois près de Québec. Antoine Nicolas Duchesne, agronome du Jardin du Roi à Versailles, a repris les noms et organisé la classification de plus d’une centaine de courges du genre Cucurbita, appuyées de 258 dessins, dans son ‘’Histoire naturelle des courges’’ publiée en 1786. Charles Naudin contribua également à distinguer plusieurs espèces de potirons en 1860.

À l’époque, on laissait les courges parvenir à complète maturité avant de les consommer, ce qui améliorait les rendements et facilitait la conservation. Récoltées à l’automne, on les dénomme ainsi courges d’hiver. Les courgettes, également appelées courges d’été, sont apparues au 18e siècle, alors que les Italiens eurent l’idée de consommer une des variétés de courge avant complète maturité. Avant la propagation des courgettes en France au début du 20e siècle, celles-ci portaient jusqu’alors le nom de courge d’Italie. C’est en 1930 que le nom courgette apparut et depuis, ce légume-fruit est un incontournable de la cuisine provençale.


Tous les renseignements et illustrations sont donnés à titre indicatif.