05.62.28.55.14

FLAMBOYANT 2 - BIO

Variété précoce lente à creuser demi longue, rouge à pointe blanche d'environ 5 cm de long au feuillage de vigueur moyenne, de bonne attache, elle est adaptée au bottelage. Pour culture de plein champ ou sous abri en début de saison.
Semis : mars à fin juin et septembre à mi-octobre.
Récolte : toute l’année.
OBTENTION HILD.
ENVIRON 240 GRAINES.

FLAMBOYANT 2 - BIO

Descriptif

Variété précoce lente à creuser demi longue, rouge à pointe blanche d'environ 5 cm de long au feuillage de vigueur moyenne, de bonne attache, elle est adaptée au bottelage. Pour culture de plein champ ou sous abri en début de saison.
Semis : mars à fin juin et septembre à mi-octobre.
Récolte : toute l’année.
OBTENTION HILD.

Culture

Le radis aime les expositions claires et ensoleillées hormis l’été ou il supporte un ombrage léger. La culture du radis a un cycle rapide, elle demande un sol bien travaillé et des arrosages réguliers.

Les semis de radis s’effectuent en lignes avec un espacement de 20 à 35 cm. Les graines devront être recouvertes de terre fine (environ 2cm). La levée prend entre 3 et 5 jours, il faudra donc maintenir le sol frais durant cette période. Cinq à huit jours après le semis, il faudra procéder à un éclaircissage. Il faudra compter 3 à 5 cm pour les petites variétés et 12 à 15 cm pour les plus grosses. Pour la récolte de vos radis, il ne faut pas attendre que les radis soient trop gros et creux.


Maladies et ravageurs

Les altises perforent les feuilles. Semer les radis à proximité de plantes aromatiques dont le parfum les fait fuir. Arroser souvent en fin brouillard, ces insectes n’aiment pas du tout l’humidité. Placer des rameaux de sureau entre les rangs. Les larves blanches des mouches du navet creusent des galeries dans les racines. Les plantes aromatiques sont également efficaces.


Histoire

Probablement originaire d’Asie Mineure, le radis faisait déjà partie du menu des Babyloniens et des Égyptiens il y a 4 000 ans. Chez les Grecs, le radis était dédié à Apollon. Le dieu recevait parfois des radis en or comme offrandes. Charlemagne, dans ses fameux capitulaires, recommandait à ses sujets la culture de l’excellente racine. Déjà consommé « croque au sel », le radis du Moyen Âge n’avait probablement pas grand-chose à voir avec les variétés que nous consommons aujourd’hui. Le radis noir n’est arrivé en France qu’au XVIe siècle : il ne sera consommé que 200 ans plus tard ! Le petit radis rouge, tout rond, n’a fait son apparition qu’au XVIIIe siècle.


Tous les renseignements et illustrations sont donnés à titre indicatif.