05.62.28.55.14

AMSTERDAM 2 - BIO

Variété tardive, évolution très lente, elle est très adaptée à la production de mini-légumes.Particulièrement adaptée pour la botte. Racines de 10 à 12 cm, fines et pointées.
Feuillage normal, très homogène, demi-dressé avec une très bonne qualité d'attache. Collet plat et orange.
Cycle de 120 jours au printemps et 90 jours l'été.
Semis : de début février à fin mai.
Récolte : de mi-juin à fin août.

AMSTERDAM 2 - BIO

Caractéristiques

Nom latin DAUCUS CAROTA
Précocité Très précoce
Type de culture Sous serre
Type botte racine fine et pointée
Semis
J F M A M J J A S O N D
Semis sous serre
J F M A M J J A S O N D

Descriptif

Variété tardive, évolution très lente, elle est très adaptée à la production de mini-légumes.Particulièrement adaptée pour la botte. Racines de 10 à 12 cm, fines et pointées.
Feuillage normal, très homogène, demi-dressé avec une très bonne qualité d'attache. Collet plat et orange.
Cycle de 120 jours au printemps et 90 jours l'été.
Semis : de début février à fin mai.
Récolte : de mi-juin à fin août.

Culture

Comme beaucoup de plantes à racine pivotante, les carottes ne se repiquent pas, elles doivent être semées en place, avec un semis clairsemé. La culture des carottes demande un sol meuble et léger, permettant un drainage naturel. L'absence de cailloux, graviers, ou autres obstacles est nécessaire afin d'éviter que les carottes ne fourchent. Pour une bonne croissance, la carotte a des besoins élevés en eau dans le mois suivant le semis, en azote pendant le développement du feuillage et en potassium pendant la phase de développement de la racine. La durée de culture s'étale de 2 mois et demi à 6 mois, selon qu'elle est effectuée en pleine terre ou sous abri, et selon la variété. En climat tempéré, les périodes de semis peuvent s'étaler de fin octobre à début août, pour des récoltes de mai à décembre.



Maladies et Parasites

Les principales maladies cryptogamiques sont le mildiou, l'oïdium et l'alternariose.

•    Maladies de la racine

o    Fonte des semis, causée par plusieurs champignons du sol,

o    Fusariose (Fusarium sp)

o    Maladie de la tache en creux ou « cavity-spot » (Pythium sp)

o    Maladie de la bague (Phytophtora megasperma)

o    Pourriture blanche ou Sclérotiniose (Sclerotinia sclerotiorum)

o    Pourriture noire (Thielaviopsis basicola = Chalara elegans)

o    Rhizoctone violet (Rhizoctonia violacea)

o    Rhizoctone brun (Rhizoctonia solani)

•    Maladies du feuillage

o    Alternariose, (Alternaria dauci),

o    Cercosporiose (Cercospora carotae)

o    Oïdium (Erisiphe heraclei)

Principaux ravageurs

•    Ravageurs de la racine

o    Mouche de la carotte (Psila rosae),

o    Nématodes libres (Pratylenchus, Trichodorus)

o    Nématode à kystes de la carotte, (Heterodera carotae)

o    Nématodes à galles (Meloïdogyne sp)

o    Noctuelle des moissons (Agrotis segetum)

o    Petite limace grise (Deroceras reticulatum)

•    Ravageurs des feuilles

o    Noctuelles défoliatrices (Autographa gamma, Helicoverpa armigera)

o    Puceron de la carotte (Semiaphis dauci)

o    Puceron du saule (Cavariella aegopodii)

o    Psylle de la carotte (Trioza apicalis)


Histoire

L'ancêtre sauvage de la carotte provient d'Iran, qui reste le centre de la diversité de Daucus carota. La carotte sauvage est une parente de la carotte du jardin. La carotte du jardin produit sa partie comestible la première année et fleurit la deuxième. Si on la laisse monter en graine, elle retourne rapidement à son prototype sauvage qui est théoriquement comestible, mais en fait trop amer et fibreux pour être mangé. La carotte fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis. On peut distinguer deux variétés de carottes : la carotte de l'Est et la carotte de l'Ouest.

La carotte de l'Est a été domestiquée au Xe siècle et peut-être plus tôt en Asie centrale, dans ce qui est l'Iran actuel. Les carottes de l'Est, encore présentes aujourd'hui, sont souvent violettes ou jaunes et ont parfois une racine branchée. La couleur violette est due à la présence d'anthocyanes.

La carotte de l'Ouest est apparue à la suite de sélections naturelles à la Renaissance, au XVIIe siècle, en Hollande. C'est la première carotte charnue, dite « carotte longue orange ».






Tous les renseignements et illustrations sont donnés à titre indicatif.