05.62.28.55.14

FARINTO - BIO

Poireau d'hiver extrêmement résistant au gel dont la récolte est possible jusque la fin de l'hiver. Produit des fûts d'environ 25 cm d'un vert foncé bleuté qui peut se conserver assez longtemps après la récolte. Très fort potentiel de rendement et épluchage facile.
Semis : début avril à mi-mai.
Plantation : mi-juin à juillet.
Récolte : décembre à avril.

FARINTO - BIO

Caractéristiques

Nom latin Allium ampeloprasum Soumis PPE
Semis
J F M A M J J A S O N D

Descriptif

Poireau d'hiver extrêmement résistant au gel dont la récolte est possible jusque la fin de l'hiver. Produit des fûts d'environ 25 cm d'un vert foncé bleuté qui peut se conserver assez longtemps après la récolte. Très fort potentiel de rendement et épluchage facile.
Semis : début avril à mi-mai.
Plantation : mi-juin à juillet.
Récolte : décembre à avril.

Culture

Cette plante préfère un sol frais, profond et riche en humus. Elle est très rustique et supporte bien le froid de l'hiver.

La multiplication se fait en deux temps :

•    semis en pépinière en février-mars ou en place en avril-mai.

•    repiquage des jeunes plants lorsque les tiges ont la taille d'un crayon après les avoir « habillés » (c'est-à-dire avoir raccourci les feuilles et les racines). Un repiquage profond favorise la longueur du fût.

La récolte intervient de 5 à 7 mois après la plantation. On pratique le buttage pour augmenter la longueur de la partie blanche. Les poireaux peuvent se conserver en terre, ou en jauge abritée pour pouvoir les récolter par grands froids. Chez les maraîchers spécialisés, la récolte est mécanisée. S'établit à partir de septembre.


Maladies et ravageurs

Les parasites les plus courants sont :

•    la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) dont la chenille est souvent nommée ver du poireau, parasite le plus fréquent. Pour l'éviter, mettre de préférence un voile anti-insecte ou traiter les parties aériennes avec des produits à base de Bacillus thuringiensis6.

•    la mouche de l'oignon (Delia antiqua, famille des Anthomyiidae).

•    la mouche mineuse du poireau (Napomyza gymnoostoma), qui est une espèce invasive apparue en Europe, probablement favorisée par les cultures intensive et les échanges commerciaux. Elle est signalée en France depuis 2003, d'abord en Alsace puis en Bourgogne et en Île-de-France, parfois nommée Phytomyza gymnostoma. La protection la plus efficace est la mise en place d'un voile ant-insecte.

•    une autre mineuse semble en extension, dont en France depuis 2006 où elle a été découverte dans le département de la Manche ; c'est Liriomyza nietkei, génératrice de moins de dégâts que la Phytomyza.

•    Le Thrips (Thysanoptera) provoque des dommages d'ordre esthétiques rendant la marchandise invendable (points noirs sur les feuilles)

La principale maladie cryptogamiques est la rouille du poireau qui provoque l’apparition de petits points de rouille dus à plusieurs espèces du genre Puccinia. Elle se développe lorsque le feuillage est humide, le choix de variétés résistantes, la rotation des cultures sont les meilleures façons de s'en prémunir


Histoire

Cette espèce est originaire d'Europe. Elle est largement cultivée dans toutes les zones tempérées. C'est un légume très anciennement connu. L'empereur romain Néron fut surnommé le « porrophage » car il en consommait de grandes quantités pour s'éclaircir la voix. Cette plante figurait parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge.


Tous les renseignements et illustrations sont donnés à titre indicatif.