05.62.28.55.14

PIROL - BIO

Feuillage d'un vert frais très brillant. Cardes fines d'un jaune lumineux. Bonne rusticité et remarquable productivité et tenue.

PIROL - BIO

Caractéristiques

Nom latin Beta vulgaris Soumis PPE
Précocité Cycle intermédiaire

Descriptif

Feuillage d’un vert frais très brillant et cardes fines d’un jaune lumineux. Bonne rusticité et remarquable productivité et tenue.

Culture

La blette, ou bette, est un légume qui peut aussi bien se semer au printemps que se planter un peu plus tard si vous l’avez acheté en godet. La période des semis se situe entre Avril et Mai en pépinière pour les régions froides, un semis direct en place est aussi possible pour les régions au sud de la Loire. Il faudra vous assurer qu’il n’y aura plus de gel. Semez vos semences à la volée à environ 2cm de profondeur. Le repiquage en pleine terre devra se faire une fois le stade de 4 feuilles atteint. Il faudra maintenir un espacement entre les plants de 30 à 40 cm en tout sens. Si vous avez choisi le semis en place, éclaircirez à 30-40 cm dès l’apparition des premières feuilles.

L’entretien des blettes en hiver passe par deux phases :

Avant les premières gelées, il faudra bien protéger vos bettes du froid, il faudra aussi former un monticule de terre de façon à atteindre la hauteur des feuilles et couvrir le tout avec un épais paillis de feuilles mortes.

Après l’hiver, il faudra retirer les feuilles mortes.

La période de récolte va de juillet jusqu’aux premières gelées en fonction de la période de semis. Il faudra couper ou casser les côtes au ras du sol.


Maladies et ravageurs

En cultures maraichères, la maladie la plus fréquente est la cercosporiose , favorisée par les conditions humides (matinées fraiches à rosée). Caractérisée par des petites taches rondes bordées de sombre et causée par le champignon Cercospora beticola (Ascomycota, Dothideomycetes), ce parasite peut fortement affecter le feuillage, le rendant inapte à la commercialisation.

Le ravageur le plus fréquent est Pegomia betae (Diptera, Anthomyiidae) dont la larve se développe en mineuse dans le limbe.Comme de nombreuses autres cultures, en conditions sèches, Beta vulgaris peut être attaquée par le pou des racines (ground mealybug), Rhizocus falcifer (Hemiptera, Pseudococcidae) qui par ses piqures sur les racines affaiblit la plante.


Histoire

Originaire d'Europe méridionale, ce légume dérivant probablement de la betterave sauvage est appelé dans l'antiquité beta chez les Romains et signalé par plusieurs auteurs de l'Antiquité, dont Pline l'Ancien. C'est une plante qui figurait parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge sous le nom de beta, sans qu'on sache précisément s'il s'agissait de variétés cultivées pour leurs racines ou pour leurs feuilles.


Tous les renseignements et illustrations sont donnés à titre indicatif.